1. Münsterplatz

Nous nous tenons à côté de la replantation du tilleul de la justice, sous lequel la justice était rendue dans les temps anciens. En 1798, il fut transformé en arbre de la liberté pour célébrer le rattachement à la France révolutionnaire. Ainsi s'acheva le règne du prince-électeur de Trèves. Cette date marque également la fin de l'histoire du monastère et de son immunité.

La collégiale Saint-Martin et Saint-Severus a été précédée de deux bâtiments. Un premier édifice de l'époque de l'évêque Modoald (vers 614-645) fut dédié à saint Martin. Après le transfert des reliques de saint Severus d'Italie en 952, l'église reçut un deuxième saint en titre.

On peut comprendre l'histoire de la construction de l'église actuelle en observant la maquette.



bild1 300px 80




Modell-Bau der Kirche im 13. Jh.
Maquette de la collégiale au XIIIe siècle

L'abside, encore romane, fut commencée en 1225, puis, jusqu'à la fin du XIVe siècle, la construction se poursuivit dans un style gothique sur la tour de l'ancienne église romane des XIe et XIIe siècles. C'est sans doute par manque de fonds qu'elle ne fut pas démolie. En 1322, le prince-électeur Baudouin consacra la nouvelle église, qui n'était pas encore terminée. La maquette (3) montre la Münsterplatz devant le cimetière, du côté sud de l'église.

Modell Münsterplatz
Maquette de la Münsterplatz

La tradition d'inhumation à cet endroit remonte à l'époque mérovingienne. C'est ce que montrent les tombes découvertes depuis 2008.

Ausgrabung Münsterplatz 2008
Excavation Münsterplatz 2008, tombeau de femmes
Wertvolle Funde Archäologisches Museum Maifeld
Découvertes précieuses au"Archäologischen Museum Maifeld", Goldscheibenfibel
Wertvolle Funde Archäologisches Museum Maifeld
Découvertes précieuses au "Archäologischen Museum Maifeld", Goldfibel

L'église Saint-Pierre, construite au XIIIe siècle, fut l'église paroissiale de la ville jusqu'à sa démolition en 1787. Devant nous, on peut voir la place Saint-Pierre. Après la fermeture du cimetière en 1823, deux marchés aux porcelets y furent organisés chaque mois jusqu'aux années 1970. Sur la gauche, on aperçoit la façade extérieure du doyenné avec un bâtiment de 1820 qui abrite le Musée archéologique avec une exposition sur les découvertes funéraires sous la Münsterplatz (2, 5, 6). Elle est suivie par l'arche aux armes du prince-électeur Johann III de Metzenhausen (1531-1540). Les armoiries représentent la croix de Trèves ainsi qu'une Wolfsangel (lit. crochet de loup, aussi appelé crampon en français). À notre droite se trouve le Kirchpütz, un puits de 38 m de profondeur et 3 m de diamètre datant d'avant 1575. Du porche de l'église, à gauche, la Münsterplatz s'ouvre sur la ville.

Vorhalle der Kirche – Paradies, 1918
Porche de la collégiale– Paradies, 1918